5 bonnes raisons de pratiquer le yoga

Le yoga est une pratique née en Inde, 3500 ans avant J.-C. Le terme est formé sur la racine indo-européenne « yug-« , qui signifie relier, unir. On retrouve cette racine dans le mot français « joug », qui exprime un lien de soumission. Par contre, le yoga est une pratique qui a pour but de créer l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Dans cet article, je vous parlerai des bienfaits physiques et psychologiques que la pratique régulière du yoga peut vous apporter, dans votre quotidien. Le yoga est un bon complément à la pratique de la méditation (cf. sur ce point mon précédent article : 4 bonnes raisons de pratiquer la méditation).

Il existe différentes formes de yoga : je vous parlerai plus particulièrement de la forme que je pratique depuis 5 ans et qui s’appelle le Viniyoga. Pour l’anecdote, son fondateur Krishnamacharya est mort à 101 ans ! (simple coïncidence me direz-vous ?)
Continuez

La règle n°1 pour réussir la dissertation de français-philosophie, en CPGE scientifiques (1/2)

Le français-philosophie est une matière qui peut paraître secondaire, par rapport aux matières scientifiques, si l’on considère son horaire hebdomadaire (seulement 2 heures) et son coefficient dans les différents concours. Cependant, c’est une matière qui (avec la langue vivante) permet de départager les candidats qui se retrouvent souvent, aux concours, avec un niveau scientifique à peu près égal.

Il est donc important que vous investissiez du temps, dans cette matière, en particulier pour lire les oeuvres au programme. (Sur le programme 2015-1016 sur le thème « Le monde des passions », voir mon article : Le français-philosophie en CPGE scientifiques.)

Cependant cet investissement ne s’avèrera pas rentable, si vous n’appliquez pas les bonnes règles de méthode. Dans cet article, je vous explique la règle n°1 à suivre, pour réussir la dissertation, à savoir : bien analyser le sujet qui vous est donné. J’illustrerai mes consignes par un exemple, puis par un exercice, que je vous conseille de faire, pour vous entraîner, et dont la correction vous sera proposée, dans un prochain article.
Continuez

Le taux de réussite au CAPES et à l’Agrégation de Philosophie

Lorsqu’on parle des chances d’admission d’un candidat à un concours, on se borne, la plupart du temps, à comparer le nombre de candidats admis aux nombre d’inscrits ou du moins, au nombre de candidats présents à l’écrit. Pour ce qui concerne les concours du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie, le taux de réussite ainsi calculé est peu élevé. Ainsi, en 2013, le taux de réussite à l’Agrégation externe était de 10,73 %. (60 reçus, pour 559 présents à l’écrit) et de 9,29 % aux CAPES externe 2012 (50 reçus, pour 538 présents à l’écrit).

A mon sens, de tels chiffres ne sont absolument pas significatifs et ont l’inconvénient d’être peu motivants. Dans cet article, je voudrais vous montrer une autre manière de « calculer » vos chances, qui a non seulement l’intérêt d’être beaucoup plus motivante, mais qui, de plus, vous permet de fixer une réelle stratégie, pour votre préparation.
Continuez

Votre niveau de travail est-il suffisant pour atteindre vos objectifs ?

Nous aimons nous fixer des objectifs, parce qu’ils nous projettent dans un avenir gratifiant. Cependant, nous devons souvent, pour les réaliser, mettre en oeuvre un processus long et difficile. Il existe, dans ce domaine, deux types de personnes : celles qui abandonnent devant la difficulté et celles qui, malgré les difficultés, persistent. Si, en cette période de l’année vous vous sentez découragé, démotivé, sur le point d’abandonner un but qui vous tient à coeur ou de réduire vos prétentions, alors lisez cet article : il est fait pour vous remotiver, par la compréhension d’un principe fondamental :

Un objectif « irréaliste » est en réalité un objectif que votre niveau actuel de travail ne vous permet pas d’atteindre A MOINS QUE VOUS NE CHANGIEZ RAPIDEMENT CE NIVEAU. La question cruciale que vous devez vous poser est donc la suivante : mon niveau de travail actuel est-il suffisant pour atteindre mon objectif ?

Cependant, pour que ce changement s’installe dans la durée et soit vraiment efficace, il faut que vous appliquiez les quatre principes fondamentaux suivants :
Continuez

4 bonnes raisons de pratiquer la méditation

La méditation est une pratique très simple, au sens où elle ne demande pas de grands moyens matériels : un coussin pour s’asseoir – ou même une chaise – et un endroit au calme suffisent. Par contre, la pratique en elle-même n’est pas évidente au premier abord, car elle consiste à rester assis, sans bouger, et en calmant le plus possible le flux de nos pensées.

Dans cet article, je vous présente les bénéfices que la méditation peut nous apporter, dans notre vie de tous les jours, mais aussi pour notre travail intellectuel (que nous soyons élève, étudiant ou enseignant). Il existe différentes « écoles » et formes de méditations et je vous parlerai ici de la méditation zen que je pratique (en tout amateurisme).

Avant d’examiner les quatre bonnes raisons pour lesquelles je vous conseille de faire de la méditation, je vous présente très rapidement en quoi consiste la pratique, afin de dissiper quelques équivoques fréquentes sur la question.
Continuez

Comment travailler une oeuvre pour préparer le CAPES ou l’Agrégation de Philosophie ?

La préparation au CAPES ou à l’Agrégation de Philosophie repose, en grande partie, sur la lecture d’oeuvres philosophiques. En effet, ce travail est indispensable, pour vous constituer une réserve d’idées et de références d’auteurs, pour la dissertation écrite ou la leçon d’oral. Chaque année, les rapports de jury fustigent les copies qui se contentent d’allusions vagues aux auteurs ou bien de références de seconde main (prises dans des résumés, des anthologies, ou dans des commentaires) et rappellent combien il est important d’avoir « une familiarité avec un auteur, qui ne peut s’acquérir que par une fréquentation directe, régulière et exigeante » de ses oeuvres. (Rapport du CAPES externe, 2014).

De même, la lecture d’oeuvres philosophiques est indispensable pour mener à bien le travail d’explication de texte, que ce soit sur l’un des deux auteurs au programme de l’Agrégation (pour ne parler que de l’écrit) ou sur l’un des 50 auteurs du programme du CAPES (pour l’écrit et l’oral). En effet, il est impossible de faire une explication digne de ce nom, sans avoir de connaissances solides sur les idées de l’auteur du passage.

D’accord, mais comment procéder, vu la « masse » d’auteurs à connaître et de livres à travailler ?

Dans cet article, je vous propose différentes stratégies, qui vous permettront de tirer vraiment parti de vos lectures. Je prendrai notamment comme exemple, la Première section des Fondements de la Métaphysique des moeurs de Kant.
Continuez

L’importance du « par coeur », dans votre réussite au CAPES ou à l’Agrégation de Philosophie

Il peut vous sembler paradoxal d’aborder la question du « par coeur », à propos de la philosophie, alors que l’objectif de cette dernière est d’apprendre à réfléchir par soi-même et non à connaître simplement des thèses d’auteurs. Les rapports des jurys déplorent chaque année le nombre important de copies qui se contentent d’empiler des références d’auteurs, dans l’ordre chronologique, au lieu de produire une véritable pensée.

Certes, philosopher ne consiste pas à réciter des thèses philosophiques, mais à l’inverse, croire que l’on peut produire une réflexion personnelle, sur la seule base de l’inspiration et de la spontanéité de la pensée est, à mon sens, une erreur encore plus grave. Comme l’indique le rapport 2014 du CAPES externe : « la réflexion philosophique ne se déploie pas dans un vide spéculatif, ni dans une ignorance confortable, non seulement de la tradition philosophique, mais aussi de la pensée scientifique et de la réalité naturelle, technique, sociale … qui la rendent possible. »
Continuez

Publication du livre électronique sur la Nature pour les Prépas commerciales, 2015-2016

Mon livre électronique La Nature – Prépas commerciales 2015-2016, est disponible sur Amazon !

Je l’ai spécialement conçu, pour que des étudiants d’un niveau « moyen » puissent disposer d’un outil de travail pratique, dont le but est de leur donner des connaissances claires et précises, tout en les invitant à réfléchir sur des problématiques essentielles.
Le cours traite des divers champs de réflexion sur le thème, comme la technique, la science, l’art, le droit, le concept de « nature humaine », etc.
Il s’appuie essentiellement sur des thèses d’auteurs philosophiques, mais aussi sur des connaissances de Culture Générale (en histoire, en art, en religion, en science et en littérature notamment).

Petit rappel : il n’est pas nécessaire de posséder une liseuse pour lire un livre électronique. En effet, vous pouvez le lire sur votre ordinateur, sur votre tablette ou sur votre smartphone, en téléchargeant l’application gratuite Kindle

La_nature_2

  Voir un extrait
  Achetez sur Amazon

Stéphanie Martini : La Nature-Prépas Commerciales 2015-2016, 164 pages, 7,99 €

TABLE DES MATIERES DU LIVRE :

Préface
PREMIERE PARTIE : Qu’est-ce que la nature ?
Introduction
I. Les sens courants du terme «nature»
  1) L’emploi absolu du terme : «La nature»
  2) L’emploi relatif du terme : «La nature de quelque chose»
  3) L’adjectif «naturel»
    a) Les adjectifs couramment opposés à «naturel»
    b) Ces oppositions sont-elles pertinentes ?
II. L’étymologie du terme nature
  1) L’étymologie latine et grecque
  2) Réflexions sur l’étymologie du terme
Continuez

Comment préparer la dissertation hors programme du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie

La difficulté de la dissertation « hors-programme » du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie réside dans le fait que cette dissertation porte bien, en réalité, sur un programme, mais qui est très vaste ! En effet, les rapports des jurys rappellent régulièrement qu’il s’agit du programme de philosophie des classes de Terminale. De ce fait, il arrive parfois que certains sujets donnés au baccalauréat tombent au CAPES. Mais en règle générale, les sujets des concours de philosophie ont la particularité suivante : porter sur une ou plusieurs notions qui sont beaucoup plus spécifiques que les notions du programme de Terminale. Par exemple, « le droit à la différence »(CAPES, 2014), « les limites de la connaissance » (CAPES, 2014), « la finitude » (Agrégation, 2013), « la méthode » (Agrégation, 2014).

C’est pourquoi, le jour du concours, de nombreux candidats se heurtent au problème de la mobilisation de leurs connaissances. En effet, il y a de fortes probabilités qu’ils aient lu ou appris quelque chose, au sujet la notion, au cours de leur cursus. Cependant, cet apprentissage reste lacunaire et n’est pas assez approfondi, par rapport aux exigences des concours. Ces candidats n’ont alors pas d’autre possibilité, pour « remplir » leur copie, que de raccrocher leurs propos à ce qu’ils savent d’autre. En règle générale, un tel procédé ne donne pas des résultats très satisfaisants !

Ainsi, la difficulté de cette épreuve n’est pas la même que celle de l’épreuve de la dissertation sur programme de l’Agrégation.

Continuez

Comment travailler la notion au programme de l’Agrégation externe de philosophie ?

La deuxième épreuve écrite de l’Agrégation externe de Philosophie consiste en une « composition de philosophie se rapportant à une notion ou à un couple ou groupe de notions selon un programme établi pour l’année ». Elle demande donc une préparation différente de la première épreuve, laquelle consiste en une dissertation « sans programme ». La préparation d’une épreuve sur programme peut paraître plus facile, mais elle comporte aussi ses propres pièges. En effet, la lecture des rapports des jurys montre que la majorité des copies pèchent pour les unes, par un manque de préparation sérieuse des candidats, mais pour beaucoup d’autres, par une préparation maladroite.

Le but de cet article est de vous donner des conseils et des stratégies, afin de vous éviter de faire une préparation qui serait « contre-productive », à savoir investir beaucoup de temps, pour un résultat décevant. Mes conseils s’appuient sur les principaux défauts que les rapports des jurys remarquent, d’année en année, dans les copies.
Continuez