Comment préparer la dissertation hors programme du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie

La difficulté de la dissertation « hors-programme » du CAPES et de l’Agrégation de Philosophie réside dans le fait que cette dissertation porte bien, en réalité, sur un programme, mais qui est très vaste ! En effet, les rapports des jurys rappellent régulièrement qu’il s’agit du programme de philosophie des classes de Terminale. De ce fait, il arrive parfois que certains sujets donnés au baccalauréat tombent au CAPES. Mais en règle générale, les sujets des concours de philosophie ont la particularité suivante : porter sur une ou plusieurs notions qui sont beaucoup plus spécifiques que les notions du programme de Terminale. Par exemple, « le droit à la différence »(CAPES, 2014), « les limites de la connaissance » (CAPES, 2014), « la finitude » (Agrégation, 2013), « la méthode » (Agrégation, 2014).

C’est pourquoi, le jour du concours, de nombreux candidats se heurtent au problème de la mobilisation de leurs connaissances. En effet, il y a de fortes probabilités qu’ils aient lu ou appris quelque chose, au sujet la notion, au cours de leur cursus. Cependant, cet apprentissage reste lacunaire et n’est pas assez approfondi, par rapport aux exigences des concours. Ces candidats n’ont alors pas d’autre possibilité, pour « remplir » leur copie, que de raccrocher leurs propos à ce qu’ils savent d’autre. En règle générale, un tel procédé ne donne pas des résultats très satisfaisants !

Ainsi, la difficulté de cette épreuve n’est pas la même que celle de l’épreuve de la dissertation sur programme de l’Agrégation.

Continuez

Comment travailler la notion au programme de l’Agrégation externe de philosophie ?

La deuxième épreuve écrite de l’Agrégation externe de Philosophie consiste en une « composition de philosophie se rapportant à une notion ou à un couple ou groupe de notions selon un programme établi pour l’année ». Elle demande donc une préparation différente de la première épreuve, laquelle consiste en une dissertation « sans programme ». La préparation d’une épreuve sur programme peut paraître plus facile, mais elle comporte aussi ses propres pièges. En effet, la lecture des rapports des jurys montre que la majorité des copies pèchent pour les unes, par un manque de préparation sérieuse des candidats, mais pour beaucoup d’autres, par une préparation maladroite.

Le but de cet article est de vous donner des conseils et des stratégies, afin de vous éviter de faire une préparation qui serait « contre-productive », à savoir investir beaucoup de temps, pour un résultat décevant. Mes conseils s’appuient sur les principaux défauts que les rapports des jurys remarquent, d’année en année, dans les copies.
Continuez

Comment travailler les auteurs, pour l’explication de texte au CAPES externe ?

La deuxième épreuve écrite et la deuxième épreuve orale, au CAPES externe, consistent dans l’explication d’un texte philosophique. L’auteur du texte est choisi parmi les 50 auteurs du programme de Terminale (cf. liste plus bas). Si la connaissance de cet auteur n’est pas requise (à la différence des deux auteurs au programme de l’Agrégation externe), les rapports des jurys soulignent qu’elle aide grandement à la compréhension et l’analyse du texte. A l’inverse, elle peut désavantager le candidat, lorsqu’elle reste trop générale et trop « scolaire », lorsqu’elle se limite à être plaquée sur le texte, sans réellement l’éclairer, ou bien encore, lorsque le candidat l’utilise, pour en faire simplement l’étalage.

Aussi, le candidat au CAPES se retrouve-t-il devant une double difficulté : acquérir une culture des auteurs, qui, pour être réellement efficace, devra être à la fois étendue et précise.

Dans cet article, je vous donne des conseils et des stratégies, pour conduire au mieux votre travail de préparation, pendant l’année, en visant les deux objectifs mentionnés ci-dessus. (La méthodologie de l’explication de texte ne sera pas abordée ici, car elle mérite à elle seule un autre article et même davantage !)
Continuez

Comment éviter la saturation intellectuelle, dans la préparation aux concours ?

La préparation aux concours des Grandes Ecoles (scientifiques, littéraires et commerciales), au CAPES ou à l’Agrégation demande une quantité colossale de travail. S’il faut savoir se motiver pour fournir le travail requis, il est tout aussi important de savoir comment éviter la saturation intellectuelle. En effet, l’excès de travail peut être encore plus nuisible que son insuffisance. Dans cet article, je vous donne des conseils, pour travailler beaucoup, sans risquer de tomber dans la saturation.

Qu’est-ce que la saturation intellectuelle ?

Au sens physique du terme, on dit qu’un liquide ou un gaz est saturé, quand il n’est plus en état d’absorber un autre corps. De même, au sens figuré, la saturation désigne l’état psychologique d’une personne, qui se retrouve dans l’incapacité de continuer à faire un travail ou bien qui continue à le faire, mais ou sans y porter un réel intérêt.
Continuez

Comment répartir votre temps de préparation pour l’Agrégation externe de Philosophie

La préparation à l’Agrégation de Philosophie – comme au CAPES – ne s’improvise pas ! J’en veux ici pour preuve :
1° les exigences des rapports de jurys : on y lit fréquemment que les candidats doivent avoir tout lu – ou presque – des auteurs au programme !
2° le constat selon lequel moins de 60% des inscrits au concours se présentent aux épreuves écrites et les terminent.

Une des composantes majeures de cette préparation est d’établir un emploi du temps de travail et de vous y astreindre, jusqu’au concours. Cet emploi du temps vous permet de fournir un travail le plus complet possible, mais aussi d’éviter la désagréable impression de « butiner » à droite et à gauche des connaissances.

Enfin, s’il peut être fastidieux à suivre à certains moments, il vous aide à ne pas vous décourager, devant la tâche à accomplir et à garder le cap, en vous indiquant notamment les étapes de votre travail.
Continuez

Faut-il passer le CAPES ou l’Agrégation de Philosophie ?

Préparer les concours du CAPES ou de l’Agrégation de Philosophie demande un investissement personnel conséquent, pour des chances de réussite minimes, sur le plan statistique. Aussi vaut-il mieux faire le bon choix, dès le départ : Faut-il préparer le CAPES ou bien l’Agrégation ? Peut-on dire que l’un des deux concours est plus « facile » que l’autre ? Dans cet article, je vous présente les paramètres qu’il me semble important de prendre en compte, pour faire votre choix.

Remarque : l’étude comparative se fait ici entre le CAPES et l’Agrégation de Philosophie externes. Les concours internes feront l’objet d’un prochain article.

Ces paramètres sont au nombre de quatre :
1) Les diplômes prérequis.
2) Le nombre de places aux concours.
3) Les programmes et les types d’épreuves.
4) Votre future carrière.
Continuez

10 conseils pour préparer le CAPES et l’Agrégation de Philosophie

Si vous projetez de vous présenter aux concours du CAPES ou de l’Agrégation de Philosophie, l’année prochaine, alors je vous conseille de lire cet article. Je vous donne dix conseils de bon sens (mais utiles à rappeler !), pour organiser au mieux votre année de préparation et pour éviter des erreurs qui pourraient vous être préjudiciables.

Mes conseils portent principalement sur la préparation de l’Agrégation externe, mais vous pourrez les transposer facilement aux autres concours (CAPES et concours internes), en tenant compte de leur spécificité.

Nouveauté : Je propose une préparation à distance aux CAPES externe et interne de Philosophie. Pour plus de renseignements, consultez mon article : Préparation aux CAPES de Philosophie 2018.

1. Commencez votre préparation le plus tôt possible

Le programme de l’Agrégation externe de Philosophie sort à la mi-avril (cf. le programme 2018, en fichier PDF). Quant au programme du CAPES externe, il correspond à celui des notions et des auteurs du programme de Terminale. Les épreuves écrites de l’Agrégation externe se déroulent au début du mois de mars de l’année suivante et celles du CAPES externe au début du mois d’avril. Que vous soyez étudiant ou salarié, je vous conseille de mettre à profit les grandes vacances et de ne pas attendre la rentrée de septembre, pour commencer votre préparation.
Continuez